Un site, des habitats, des espèces

Situé entre 800 et 1432 m d’altitude, le site des « Crêts du Pilat » est caractérisé par différentes formes géomorphologiques comme  des pointements de roches nues (les Trois Dents), des replats (entre le Crêts de l’Oeillon et le Crêt de la Perdrix), et des chirats (formation originale qui ne se retrouve que dans le Massif des Apalaches en Amérique du Nord).

Le climat du site est continental avec d’importantes précipitations (entre 900 et 1200 mm/an) et des chutes de neiges possibles de fin octobre à début mai. Une vingtaine de ruisseaux et rivières prennent leur source sur la zone des crêts.

Le paysage des Crêts est caractérisé par la présence de landes sur les sommets souvent liées à la présence d’anciens parcours pastoraux qui en l’absence d’exploitation, ont tendance à évoluer vers des boisements. La végétation des Crêts du Pilat est aussi remarquable par la présence de hêtraies et de milieux humides. Les zones plus planes abritent des terrains agricoles et notamment des prairies de fauche et des pelouses sèches.

 

Les habitats et les espèces du site

15 habitats d’intérêt communautaire sont inclus dans le site des « Crêts du Pilat ». Ils couvrent près de 1030 hectares soit plus de la moitié de la surface totale du site. Ce sont majoritairement des landes, pelouses vivaces, prairies de fauche et de nombreuses hêtraies (420 hectares environ).

Aucune espèce végétale d’intérêt communautaire n’a été observée sur le site mais des espèces protégées sont présentes et notamment le Lycopode des Alpes et la Drosera à feuilles rondes. L’Ecaille chinée (lépidoptère), assez fréquent sur le massif du Pilat, est la seule espèce d’intérêt communautaire à avoir été observée sur le site. Cependant d’autres espèces remarquables de lépidoptères sont présentes sur le site comme le Chiffre et le Nacré porphyrin.

Des oiseaux, inscrits à l’annexe 1 de la Directive « Oiseaux », sont également présents sur le site. Il s’agit principalement d’oiseaux caractéristiques des milieux ouverts comme l’Alouette lulu, le Busard Saint Martin et le Circaète Jean-le-Blanc.

Site des crêts

Un site, des habitats, des espèces Enjeux et actions