Plantations de haies

Appui à de nouvelles plantations de haies, expériences d’agroforesterie, gestion du bocage existant et la valorisation du bois, ...
le Parc du Pilat accompagne les agriculteurs qui s’engagent dans la valorisation de leurs haies.

Quelques chiffres sur les actions

Environ 3 000 km de haies agricoles dans le Pilat soit 120 ml/ha

29 projets de plantation de haies accompagnés depuis 2014 soit environ 27 km et 30 000 plants à ce jour

12 exploitations agricoles certifiées par le label haie

Plus d’informations sur le label haie (article sur les PSE)

[https://labelhaie.fr/qu-est-ce-que-le-label-haie/]

Les multiples bénéfices des haies

Il est difficile d’imaginer toutes les fonctions auxquelles peuvent répondre les haies, bosquets et arbres solitaires…Pourtant elles sont indispensables pour la préservation des paysages du Pilat et de sa biodiversité remarquable.

Un rôle écologique

La présence de haies dans le Pilat est bénéfique pour la faune. Elles améliorent les possibilités de déplacement de la faune en particulier sur les plateaux. C’est aussi un lieu de nidification et une source de nourriture pour de nombreux petits oiseaux (mésanges, passereaux…) et mammifères (hérissons, chauves-souris…).
Le petit et le grand gibier sont aussi favorisés ainsi que d’autres espèces plus discrètes. Les insectes pollinisateurs apprécient la floraison étalée de la diversité d’espèces implantées dans les haies.
Ainsi, en recréant cet écosystème à l’interface avec les zones agricoles bien d’autres services seront rendus par les haies.

Un rôle agronomique

Pour les agriculteurs les haies sont l’une des solutions à de nombreux problèmes rencontrés ces dernières années. Leur feuillage et branchage ralentissent le vent et rafraichissent le climat localement, créant des conditions plus favorables aux troupeaux et cultures. L’érosion des sols peut être limitée par l’implantation de haies sur les zones sensibles. L’infiltration de l’eau dans le sol peut elle être améliorée par leur système racinaire. Enfin comme expliqué précédemment, les haies et bosquets sont des lieux de vies pour de nombreux auxiliaires des cultures qui permettent de limiter la présence de ravageurs (limaces, rongeurs…) et l’utilisation des produits chimiques.

Un accompagnement du Parc du Pilat

Pour ses bienfaits écologiques et agronomiques, le Parc accompagne les projets en s’adaptant à la diversité des exploitations agricoles (polyculture-élevage, élevage, arboriculture, maraîchage, viticulture…) et des communes dans la Loire et le Rhône.

Un programme de plantation adapté à chaque ferme

Avant chaque projet de plantation de nouvelle haie, les techniciens du Parc du Pilat visitent les fermes  pour aboutir à un diagnostic. Cette visite permet de concevoir des projets sur mesure selon le contexte de l’exploitation : zone de plateau ventée, terrains tantôt séchants, tantôt humides, parcelles pentues… Les plantations de haies sont aussi adaptées aux objectifs des agriculteurs pour des productions animales (ovins, bovins) ou végétales (prairies, céréales ou vignes). Le Parc du Pilat prépare donc ces plantations avec les agriculteurs intéressés à différentes étapes :

  • la conception du projet : localiser les linéaires, définir les types de haies et les essences adaptées
  • la recherche de moyens pour mettre en œuvre les projets et les financer
  • l’organisation de formations
  • l’appui à la réalisation des travaux
  • le suivi des haies plantées dans le temps et notamment leur entretien

L’importance de la gestion des haies

L’entretien des haies existantes est tout aussi important que l’implantation de nouveaux linéaires de haies.
Pour cela, le Parc organise différentes formations avec l’intervention de la Mission Haie Auvergne Rhône-Alpes afin de réfléchir et d’aider les agriculteurs sur plusieurs sujets : l’entretien des haies, la quantité de bois valorisable, la taille des arbres, les avantages et inconvénients des différentes espèces en fonction des types de sols, de l’orientation des parcelles et les vents[…]. Les formations peuvent se poursuivre par des visites individuelles qui permettent de discuter des pratiques à ajuster en fonction des besoins personnels et de futurs projets sur chaque ferme.

En parallèle, des réflexions sur les outils disponibles sont conduites. Elles portent sur le matériel d’entretien des haies alternatifs à l’épareuse : lamiers à couteaux, sécateurs, grappins coupeurs… En 2021, le territoire a pu se doter d’un broyeur de branches mobile acheté par la CUMA de Saint-Paul-en-Jarez, grâce au soutien des fonds du programme LEADER Pilat et de St Etienne Métropole. Cet outil permet aux adhérents de la Cuma de valoriser la plaquette de bois issu de l’entretien de leurs haies pour remplacer le chauffage au fioul/au gaz dans les maisons d’habitation ou la paille pour la litière des animaux.

Consulter les fiches techniques haies

Gérer les haies de son exploitation

Ressources en bois d’une exploitation agricole et modalités de gestion

Les rôles des haies sur un territoire

Rentabilité économique

Utilisation des plaquettes pour la litière

Vidéo démonstration broyeur CUMA

Une démarche collective

La création d’un organisme collectif de gestion (OCG) pour le label Haie

Le Parc du Pilat s’est aussi engagé dans une démarche de certification des exploitations à travers le Label Haie. Les agriculteurs sont accompagnés progressivement pour améliorer leur gestion des haies sur le long terme.

Cette certification se réalise à travers la création d’une organisation collective de gestion (OCG) qui permettra aussi de concevoir et d’animer un plan d’actions à mener sur les haies dans le Pilat.

Des partenaires techniques et financiers

Le Parc du Pilat met en place ses différents projets en partenariat avec les acteurs du territoire. Il bénéficie ainsi de différents soutiens financiers :

  •  La région Auvergne Rhône-Alpes dans le cadre du contrat vert et bleu Grand Pilat.

https://www.parc-naturel-pilat.fr/les-grands-programmes/contrat-vert-et-bleu-grand-pilat/

  •  L’Etat grâce au programme “Plantons des haies” du plan France relance. Dans ce cadre, un objectif de 7 000 km de haies plantées en 2 ans sur les parcelles agricoles du territoire national. En région Auvergne Rhône-Alpes, 26 structures dont le Parc du Pilat, sont labellisés pour accompagner les projets de plantation des haies dans les exploitations agricoles et verront leur travail d’animation financé pour un montant total de 665 000 €.

https://www.prefectures-regions.gouv.fr/auvergne-rhone-alpes/Region-et-institutions/L-action-de-l-Etat/France-Relance-en-Auvergne-Rhone-Alpes/France-Relance-26-structures-labellisees-pour-accompagner-les-projets-de-plantation-de-haies

  • La compagnie nationale du Rhône


  • Le Fond pour l’arbre dont l’appel à projet est animé par l’AFAC-Agroforesterie et soutien la plantation de nouveaux linéaires et la mise en œuvre du label haie sur le territoire du Pilat.

https://fondspourlarbre.fr/

  • L’agence de l’eau Loire Bretagne soutien la réalisation de plans de gestion durable des haies (PDGH) au sein des exploitations agricoles qui passe notamment par la certification par le Label Haie.

https://aides-redevances.eau-loire-bretagne.fr/home/aides/fiches-demande-daides/agr/realisation-des-plans-de-gestion-durable-des-haies-pgdh.html

Un travail est également en cours afin de développer le label « végétal local » avec le Conservatoire Botanique du Massif-Central, le lycée de Montravel, Saint-Etienne Métropole et la Fédération de chasse de la Loire. Il permettra d’approvisionner le territoire avec des plants génétiquement adaptés aux conditions pédoclimatiques. Il s’agit à la fois de récolter des graines localement et de faire pousser les plants avec des pépinières proches du secteur.

https://www.vegetal-local.fr/

Plus d’informations : Caroline CHAMPAILLER au 04 74 87 52 01

Agriculture

Prairies fleuries PAEN Gier Pilatois Le pâturage du XXIème siècle Paiements pour Services Environnementaux Plan pastoral pour le Pilat Alimentation durable et responsable Plantations de haies